Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce beau manège me met le cœur à l'envers, un tour de manège autours de nos vies qui tournent en rond , un tour de magie pour voir si le voyage vaut le coup .. Ce grand manège, ce beau manège me met la tête à l'envers ...

Suivre ses aspirations profondes, cheminer à son rythme et se sentir en mouvement, n'est ce pas là le tour de manège de nos vies ? Une pulsion qui nous pousse à aller explorer le monde, à aller vers nos désirs, vers ce qui nous anime, nous rends vivants ... La réussite et le bonheur ne sont pas des états statiques que nous atteignons une fois pour toutes. Le bonheur est polymorphe, mouvent, aussi fragile qu'une volute de fumée. Voilà pourquoi se mettre à son écoute et prendre des décisions "personnalisée " ( donc loin des injonctions et des diktats de la société ) est, à mon sens, la seule posture, le seul chemin, qui nous garantit que l'on ne vivra pas une autre vie que la notre.

* 3615, réussir son bonheur, bonjour ! *

Et oui ! Parce que ce manège, si beau soit-il, peut vous mettre à peu près tout à l'envers. Le coeur à cause des doutes, des angoisses, la tête, à cause des erreurs, des reproches, de la culpabilité, la vie et parfois même le corps ... Je prends mon petit cas personnel et la valse à trois temps que je joue depuis trois ans, ratant les marches, me cassant la gueule de mon cheval en bois et n'arrivant plus forcément à admirer les fioritures de mon manège personnel.

Tentation, hésitation, renoncement.

Un excès d'instinct de conservation ( pas folle la guêpe hé !) qui freine mes élans, même dans les opportunités que pourtant j'implore le ciel de mettre sur ma route. Sur ce coup là, c'est assez pitoyable. Je justifie mes - nombreux - refus et mes - toutes aussi nombreuses - fuites en multipliant les arguments pseudo - rationnels ( faudrait pas prendre trop de risque et passer pour une dégonflée, plutôt mourir !) et en concluant les multiples discussions par " on en reparle dans trois mois " ou " tant pis, ça sera pour une autre fois ".

Pourtant, si je reste loin de mes désirs réels pour me préserver de l'échec - chose insupportable et honnis dans ma famille - , je me tire une balle dans le pied en me privant de ce qui pourrait rendre ma vie plus vivante, plus confortable, plus en adéquation avec mes idées. Plus personnelle en somme ... Oui, oui, on y est. On appuie sur le point douloureux. Sur ce qui fait que le manège va trop vite et finit par vous coller une gerbe à ne plus vouloir jamais y coller un orteil. Peur de déplaire, peur de décevoir, réticence à m'exposer ( et pourtant, Dieu sait que je suis une tête de mule doublée d'un chameau ) .

La vérité, la vérité c'est que je me fais toute petite dans ma vie. Tellement petite que je ne sais plus si je me sers moi même ou une ambition qui n'est pas la mienne. Et maintenant, maintenant, je regarde les images de mes désirs profonds, incapable de m'en approcher, parasitée par toutes les petites phrases assassines et sentencieuses que l'on a enrobé de miel pour " mon bien", évidemment.

Pourquoi suis-je encore sommé d'obéir ? Pourquoi ai-je tellement peur de perdre leur amour si je dévie du chemin qu'ils tracent pour moi ? Je n'arrive pas à me faire l'avocat du diable. Où est vraiment le risque ? Vaut il mieux oser et peut être échouer ou continuer à vivre dans la frustration, redoutant une sanction qui ne tombera peut être jamais ? Pourquoi suis- je incapable d'affirmer ce qui me tente réellement, me fait envie ou me comble de joie ? Remets je en cause ma loyauté en me démarquant par mes choix de vie originaux ? Est-ce les trahir ?

Mon manège va trop vite. Il me rend malade. Les ampoules ont pétées. La musique a des ratés. Il est en train de se disloquer. Les couleurs deviennent fadasses et le cheval en bois se cabre de plus en plus haut. Arrêtez tout. Stoppez le. Je veux descendre. Regardez celui d'à côté. N'est-il pas plus beau avec ses boiseries vertes pastels, ses rires d'enfants, sa musique au bouzouki et ses jolis lampions mordorés ? Je veux montez. Juste un petit tour. Un petit tour. Un petit coup de tournis pour voir si le voyage vaut le coup ...

Ce grand manège ...
Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0