Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aime la famille.

Le concept même de famille. Les valeurs que cela induit dans mon imaginaire. Les émotions que cela réveille dans mon cœur. Parfois, j'avoue que je me berce d'illusions quand j'y pense. Un vrai rêve éveillé où ma tribu mange de tout et du terroir, habillée à l'ancienne, dans un cadre de champs de blé au soleil couchant. Du cliché pur et dur de la France profonde.

Pourtant, je travaille avec des enfants. Pourtant, je connais le quotidien de leurs parents.

Alors aujourd'hui j'aimerais bien mettre encore un peu de lait dans mon Ricoré. Histoire d'éviter la crise de foie quand mon tour viendra.

Parce que, c'est vrai, il y a les femmes qui ont tiré le gros lots.

Un homme qui partage les tâches à 50/50. Un homme qui s'occupe et s'investit auprès des enfants. Un homme qui jongle entre son boulot, la tonte du gazon et le bain du dernier.

Il y aussi celle qui sont seules, et qui gère tout de A à Z. Celles que j'admire et à qui je tire mon chapeau pour leur organisation, dévotion, amour, courage, force de caractère, volonté ...

Et puis les autres. Celles dont je ferrais très certainement partie. Celles dont l'amour est très occupé. Par un travail prenant, des passions exigeantes. Celles dont l'amour est souvent en déplacements, en voyage d'affaires, directeur de sa propre société ( ma zine si tu passes par là, je te soutiens un max !). Souvent absent donc.

Elles sont donc celles qui doivent s'occuper du bébé en solitaire du lever au coucher, des courses, du ménage, de l'administratif, des rendez-vous médicaux, de tout, en somme et qui se font encore alpaguer parfois parce qu'elles sont crevées ou parce qu'elles ont oublier d'acheter le petrol hann de Monsieur, parce qu'elles n'ont qu'une envie c'est manger et aller se coucher.

Ce sont donc celles qui doivent gérer les crises, les pleurs, la fatigue, l'épuisement, le lever la nuit, et rester une oreille attentive pour les angoisses et les problèmes de boulot du papa (parce que bon, c'est pas comme s'il foutait rien quand même hein). Celles de qui on se moque quand elles disent qu'elles ont à peine le temps de prendre une douche le matin ou qu'elles rêveraient de prendre un bain sans avoir à se lever pour calmer des pleurs.

Celles que l'on charrie, c'est bien vrai quoi, un bébé ça dort 18 heures par jour, tu as bien le temps de prendre une douche quand même et de faire réchauffer un surgelé. Celles que l'on rembarre à grand coup de " arrête de pleurnicher, regarde moi, je t'avais bien, toi, ta sœur et en plus je bossais " ou de "t'as qu'à le laisser au papa". Attends, laisse moi regarder, je crois qu'il a un créneau à 19h vendredi dans 15 jours, ça ira ?

Celles qui font tout comme une maman solo (ou presque) mais qui sont considérées comme des mamans normales qui se plaignent trop.

Alors je voudrais juste leurs dire, à cses mamans là, que même lorsqu'on est au fond du trou, qu'on est tellement fatiguée que les muscles nous font mal, que même si on se met à pleurer sans raison valable sur la cuvette de ses toilettes , tout sera toujours effacé. Par un mot, un sourire ou un progrès. Comme une ardoise magique. Je le sais. Je l’expérimente souvent dans le cadre de mon travail. Et pourtant, ils ne sont pas à moi.

Alors, prenez soin de vous. Prenez le temps de profiter de chaque instant de chaque étape de la vie de vos enfants. Cela passe toujours trop vite. La seule vraie urgence que vous avez, c'est de les aimer. Le reste après tout, est-ce vraiment si important ?

 

 

 

 

Les Sylvanian family .. ou l'ébauche de mon monde parfait.

Les Sylvanian family .. ou l'ébauche de mon monde parfait.

Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0