Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un nouveau chapitre abordé dans ma formation. Une nouvelle manière de me percevoir, de percevoir mes proches. Une nouvelle manière d'envisager la suite, mon quotidien, mon bien- être...

Hippocrate ( dont tout le monde à entendu parler ) est un médecin grec ( sans déc ? Un médecin ? C'est fou, non ?) qui a vécu entre 459 et 377 avant J.C. Considéré comme le père de la médecine occidentale ( je sais vous hallucinez totalement des révélations que je vous fais là !) , il développa une médecine basée sur la théorie des quatre éléments (eau, air, feu, terre). Certains de ses préceptes sont parvenus jusqu’à nous : « l’aliment est le premier médicament » et « c’est la nature qui guérit ». Ou pas. Y en a qui l'on bien zappé depuis.

De sa théorie (la vraie et véritable hein, pas de son serment) des quatre éléments découle une typologie définissant des aptitudes organiques, mais aussi psychologiques des individus. Elle comprend quatre tempéraments : lymphatique, sanguin, bilieux, nerveux.

Voici comment comprendre ce système :

Chacun de ces éléments possède une double nature : froide ou chaude, sèche ou humide. Ainsi : L’eau est de nature froide-humide.L’air est de nature chaude-humide.Le feu est de nature chaude-sèche.La terre est de nature froide-sèche.

Le corps humain contient quatre humeurs : le flegme (ou lymphe), le sang, la bile jaune et la bile noire (ou atrabile). Chacune de ces humeurs correspond à un élément :
Le flegme correspond à l’eau,le sang correspond à l’air,la bile jaune correspond au feu,la bile noire correspond à la terre.

Tout le monde comprend ? Ok. On continue.

Pour Hippocrate, la prédominance chez un individu de l’une de ces humeurs détermine le type de maladie auquel il sera exposé, la façon de le soigner, mais aussi le caractère de l’intéressé (ou tempérament).

Et c'est là qu'on à noyé le poisson dans la médecine moderne. Complètement oublié cet aspect là. C'est bien dommage mes bons amis.

Ainsi, la prédominance de la flegme donnera, en toute logique vous allez voir, un tempérament lymphatique (dit aussi flegmatique), peu émotif et nonchalant.La prédominance du sang donnera, tout aussi logiquement, un tempérament sanguin, cordial et communicatif.La prédominance de la bile jaune donnera un tempérament bilieux (dit aussi colérique), entreprenant et autoritaire. La prédominance de la bile noire donnera un tempérament nerveux (dit aussi mélancolique, là c'est moins logique, je vous l'accorde), critique et réfléchi.

Ces quatre tempéraments existent en chacun de nous en proportions variables. L’art du thérapeute( donc du médecin) serait de dégager une ou deux dominantes( certains individus n'ont pas plusieurs tempéraments, soit ils en expriment un entièrement, soient ils sont tous les quatre à proportions égales => ce que nous sommes pour la médecine actuellement )pour adapter au mieux les soins au patient. Je pense qu'on peut donc légitimement demander la radiation des 3/4 des médecins de France.

Voici pour la partie théorique. Je sais que vous mourrez d'impatience de savoir de quel tempérament vous êtes, maintenant. Non ? Bien sûr que si ! Alors voilà de quoi satisfaire votre curiosité :

Le lymphatique :

Bonne table, bonne compagnie.
Sens dominant : Goût
Elément : Eau
Saveurs : Salées

Rondeur et douceur. Visage rond ou plus large dans sa partie basse.
Mot clé = adaptation. Capable de tout faire, mais non actif.
Empathie extrême. Ressenti émotionnel. Intuition. Son avis est de qualité.
Ressent beaucoup et se tait.
A l’aise avec les jeunes enfants, les bébés. Joyeux et réceptif.
Dans la réalisation. C’est le seul des tempéraments qui finit ce qu’il commence, même s’il a besoin qu’on le pousse ou qu’on le guide. Beaucoup d’énergie, mais pas toujours exprimée. Potentiel élevé.
Contemplatif. Récepteur.
Influençable.
Les autres tempéraments, en vieillissant, lui donnent sa force.
Aime la vie et tous les plaisirs qu’elle procure. Jouisseur organique : massage (ventre), nourriture…
Ne dépense pas son argent et le prête volontiers.
Pas de passion particulière pour le sport. Sports d’eau. Endurance. Aime prendre son temps pour toute chose, long à "démarrer".
Aime manger en quantité. Adore le salé. Tendance à l’embonpoint au moindre écart.

Le sanguin:

Grillades, ambiance de fête.
Sens dominant: odorat.
Elément: air.
Saveurs: parfumées.

Corpulence large et à tendance arrondie. A du « coffre ».
"Jeune", jovial, expansif, superficiel, fabulateur.
Incapable de fonctionner seul, se définit par rapport au groupe.
Vit grâce à l’autre avec lequel il peut même se montrer quelque peu manipulateur.
Anime le groupe, se démarque, utilise et met en mouvement l’énergie du groupe. Emetteur, entreprenant, compétitif. Joueur, même, et parfois même avec ce qui ne lui appartient pas... Tonique, plein de vitalité.
Toujours en mouvement, besoin d’action (danseur, acteur). Motivations affectives.
Aime énormément le contact avec les autres. Expansif, enthousiaste et spontané. A besoin du groupe dont il est souvent le meneur.
Dispendieux.
Bon sportif, musclé et puissant. Sports collectifs. Sports automobiles. Paris. Jeux. Capable de soutenir des efforts prolongés. A cependant tendance à négliger l’entretien physique au bénéfice d’une vie active et "mondaine" trépidante. Tendance alors à l’embonpoint.
Aime prendre ses repas en groupe. Gourmet. Aime le vin (connaisseur) ainsi que tout ce qui est parfumé, relevé. Barbecues avec une "bande de copains".

Le bilieux :

Exotisme et diététique.
Sens dominant : Vue
Elément : Feu
Saveurs : Epicées

 

Corps harmonieux, dessiné, musclé naturellement. Démarche décidée, rapide. Visage de forme plutôt carrée ou rectangulaire, traits vifs, énergiques. L’étage de la mâchoire peut être légèrement anguleux.
Créateur. Unifie, conceptualise. Chef, guide, conduit les autres. Besoin de responsabilités. Grand pouvoir de décision.
Grand sens moral (sa morale). Confiance en soi, en ses capacités et dans la vie.
Se démarque des autres, jusqu’à l’anticonformisme.
Beaucoup de volonté. L’action est sa raison de vivre, rien ne l’arrête. Stimulé par l’échec et l’adversité. Cérébral. Cherche à ordonner. Fonctionne dans l’unité : il établit des liens entre toutes choses. Donne l’impression d’un accès facile à la connaissance, de tout savoir sur un sujet. Souvent jalousé ou envié. Passionné. Curieux. A toujours de multiples et grands projets, mais ne les termine jamais. Changeant. Impulsif.
Peut se reconstruire en repartant de zéro. Entier, « tout ou rien ». S’investit à fond dans une cause qu’il estime juste. Capable de faire changer le cours des choses. Idéaliste. En lutte perpétuelle contre ce qu’il juge injuste. Attiré par les situations difficiles (qu’il attire également). Utilise son argent et ne le prête pas, ou alors il investit.
Goût pour toutes les disciplines qui demandent habileté, rapidité, précision et puissance. Touche-à-tout. Robuste, résistant à la fatigue. Récupère vite. Les autres ont souvent du mal à suivre.
Surveille son alimentation, a toujours un « régime » en cours (même s’il ne le perçoit pas comme tel). Adore l’alcool, le chocolat noir et tout ce qui est épicé.

 

Le nerveux :

Cuisine raffinée, ambiance ouatée.
Sens dominant : Ouïe
Elément : Terre
Saveurs : Sucrées

Ossature fine. Apparence mince (même s’il se trouve gros).
Visage allongé. Prédominance de l’étage cérébral. Néglige, voire méprise son corps, qu’il a pourtant intérêt à entretenir.
Se protège de l’extérieur. Plutôt introverti. Besoin de sécurité. Inquiet.
Distant. Peut être timide, réservé.
Peu enclin au sport, sinon sports d’adresse. Peu de résistance physique. Grandes capacités psychiques.
Besoin de douceur. Tendance au repli sur soi. Evite la communication et se réfugie dans l'imaginaire.
Critique. Cherche à savoir (par la lecture) mais n’est jamais sûr de lui. Excellent chercheur. Très bon psychologue. Bonne capacité d’analyse. Cette activité cérébrale intense ne débouchant pas toujours sur de l’action peut se transformer en frustration, en ruminations. De la même façon, la créativité, bien réelle, est souvent entravée.
Alternance euphorie / déprime fréquente.
Ordonné voire maniaque. Econome. Angoissé par les soucis matériels.
Accorde difficilement sa confiance. Emotif. Anxieux.
Tendance à "grignoter", à manger peu mais souvent. Aime les douceurs. Activité cérébrale en mangeant (lecture, mots-croisés, échecs…).
La tendance à l’hyperactivité mentale, associée à une activité physique souvent insuffisante engendre une moindre résistance au stress dont le nerveux doit se protéger plus que tout autre.

Partager cet article

Repost 0