Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, je sais, je sais, encore ma folie du Tag. Mais c'est la superbe Wondersisi qui me le demande alors je ne pouvais pas faire autrement. Surtout que celui là, il sort vraiment de l'ordinaire. Et ouais. Et puis, après dix jours de vacances, et un grand trou bloggesque, un petit tagounet, c'est sympa pour se remettre en jambe.Je crois.

Bref, ce tag est unique.

Il parle d'un sujet universel, la télé. Mais je le trouve aussi drôlement intime. Parce que chacun à sa façon d'aborder le petit écran. Souvent, je regarde la mienne avec désolation. A moins de payer un bon petit pécule, la majorité de la programmation est d'une nullité flagrante et sans aucun intérêt. Du coup, je la regarde de moins en moins. Et je passe des heures à éplucher Télé Z pour trouver une émission "regardable" (c'est à dire qui ne soit pas basse de plafond, non vulgaire (le plus dur il me semble),avec un début, un milieu et une fin qui se tiennent, qui soit un minimum réaliste ou qui m'apporte quelque chose du point de vue des connaissances). Souvent, je lui préfère un bon roman. Comme dernièrement "Honneur et Courage" de Danièle Steel, qui a éclairé ma lanterne sur un pan de l'histoire américaine qui m'était totalement inconnue.

Ceci dit, il m'arrive d'accrocher à certaines séries. Parce que les héros sont proches de moi, que je m'y attachent, qu'ils deviennent parfois omniprésent dans les conversations, parce qu'ils me relient aux autres (qui n'a jamais parlé du dernier épisode de tel ou tel série lors de l'interminable déjeuner dominical ou de ses découvertes en la matière) parce qu'ils vivent des situations qui font écho aux miennes, qu'ils ont les mêmes préoccupations, parce qu'ils me font réfléchir, parce qu'ils me fascinent, parce qu'ils réalisent des choses qui tiennent pour moi du rêve. Et parce qu'ils comblent avec bonheur les longues soirées de l'hiver alsacien.

Alors, maintenant, place à 7 émotions en série !

 

*Admiration*

House. Monsieur Gregory House force mon admiration. Misanthrope mégalomane de génie. Il est cynique, horripilant, dérangeant, disant tout haut ce que tout le monde pense tout bas, se foutant totalement des conventions et des autres et pourtant tellement touchant quand il nous renvoit à ses peurs de la solitude, d'inutilité, à la gestion de ses multiples souffrances... à ses fragilités. Je l'admire car parfois j'aimerais être un peu plus comme lui, plus affirmée, plus détachée du qu'en dira t'on ..

 

 * Good Vibes *

7 à la maison. Je crois que je l'adore tout simplement parce qu'elle renvoit à mon idéal familial. Elle en montre les difficultés et les avantages sans fard.Chaque épisode donne lieu à une réflexion sur la vie, ses épreuves, ses joies et sur l'aide que la famille (et la religion puisque le père est pasteur, les références y sont nombreuses mais ce n'est pas du tout pesant ou moralisateur) peut apporter face à ces problèmes. J'avoue aussi avoir eu un gros béguin pour Simon et une affection toute particulière pour Rosie.

 

* Fun*

Friends. Je crois que le raisonnement se tient tout seul mais bon. Pourquoi Friends ? Les amis à la base, c'est le fun. Et puis, ça à 20 ans, ça n'a pas pris une ride, on peut la regarder à n'importe quel âge, les situations sont toujours aussi drôles et cocasses, on peut toujours aussi bien s'identifier aux personnages, à leurs préoccupations, se plonger dans leur quotidien, je pourrais même partager ce grand moment télévisuel avec mes enfants et ça aussi, c'est fun !

* Ambition *

Spontanément, je répondrais Dallas, parce qu'en matière d'ambition, je ne pense pas qu'on puisse trouver mieux . Mais ce n'est pas personnel. C'est juste l'odyssée Dallas qui veut ça. Pour moi, la série qui me parle le plus de ce point de vue là, c'est Wildfire. Kris est une jeune fille sur la mauvaise pente. On lui offre une seconde chance. Elle part travailler dans un haras, se découvre une passion pour les chevaux et pour la course ... On suit son parcours. Sa reconversion. De perdue et désabusée, elle deviendra une jockey de renom. Avec acharnement, courage et ambition !

*Lol*

Desesperate Houswife. J'ai souvent ri à leurs dépends et à ceux des scénaristes, surtout dans les dernières saisons où tout devenait de plus en plus capillo tracté, sans aucune mesure avec les débuts qui étaient encore vraissemblable. Oui, j'ai ri, mais j'avoue que c'était plus souvent jaune qu'autre chose. Peut être aurais-je plutôt du pleurer de la tournure qu'a pris cette série, qui était pourtant prometteuse, sur le fond ...

 

* Teenage style*

Les frères scott. C'est la série qui a bercé- et qui berce encore d'ailleurs - de nombreux étés sur la Côte d'Azur. J'avais 14 ans, j'étais pleine de doutes et boulversée par mes premiers émois amoureux, je suis directement tombée sous le charme de cette bande d'amis improbable, m'amusant, maintenant que j'ai dix ans de plus, de la vitesse avec lesquels les couples se sont fait et défaits et des évènements improbables - mais qui me faisait rêver à l'époque - qui jalonnent les saisons. Je pense ici au mariage de Nathan et Haylay alors qu'ils sont encore au lycée ou à Brooke qui lance sa propre marque de vêtement comme si de rien n'était ..

* Frissons*

Hummm. Aucune idée sur le coup. Comme dit, je ne regarde pas beaucoup la TV, si c'est en plus pour regarder des choses qui me font frissonner, je préfère passer la zapette à mon homme. J'y reviendrais, si j'ai une illumination - peu probable vu les 35 degrès qu'il fait actuellement.

 

 

Tag(s) : #Mon quotidien

Partager cet article

Repost 0