Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certains savent ici que je fais mes courses chez le grand L. Pour les autres, bienvenue dans mon monde.

A la base, c'est parti du " comme tout le monde ". Pas énormément de moyens donc on fait attention sur les gros postes. L'alimentation en fait partie. Chez nous en tout cas ( je sais qu'il y en a qui s'en foutent de manger des pâtes dix fois dans la semaine mais moi, je peux pas). L c'était le moyen de faire équilibré (à condition d'avoir un minimum de bases en diét) et varié (j'adore les semaines à thème) sans crever notre -maigre- budget. Parce que faut pas se leurrer, on a quand même envie de faire autre chose de notre argent. Voyager. Aller au ciné. Acheter des livres. Faire de l'équitation ..

L. pour tout le monde, c'est le hard discount. Même si en réalité, il n'en n'ai plus rien. Officiellement, L. n'est plus un discouter depuis octobre 2012. Mais la vérité est tout autre. L est sorti du hard discount depuis des années. Lorsque l’enseigne décida d’accueillir les marques nationales. Lorsqu’elle imagina une gamme de produit «Deluxe». Lorsqu’elle installa des terminaux de cuisson de pains et – en conséquence – de véritables rayons boulangerie, lorsqu'elle décida qu'il était temps de faire de la pub à la TV,etc. Le hard discount était déjà mort et enterré. Ou alors, il s'est drôlement embourgeoisé - repense au Q5 qu'elle a croisé sur le parking lors de son dernier passage.

Cependant, dans l'esprit des lambdas, L ça reste des produits bas de gamme à petits prix, sans grand intérêt gustatif ou nutritionnel, les rebuts de la grande distribution et des marques nationales, des articles de pacotilles digne de figurer dans la kermesse de la paroisse, histoire d'avoir fais une bonne action sans se ruiner.Bref, un truc pas vraiment reluisant dont on ne se vante pas en société. 

Je n'ai jamais fonctionné comme ça, parce que je n'ai pas honte de mon niveau de vie.

De plus, tout ce que j'ai acheté dans cette enseigne était toujours très bon et de très bonne qualité ( parfois même meilleurs qu'en supermarché traditionnel). D'ailleurs, j'en fais souvent la promotion autours de mes proches (et l'avocat du diable sur les sites de discussion) ou je la joue finaude, en les mettant devant le fait accompli, puis en révélant la source.

Souvent, ils sont stupéfaits et ont des réactions très philosophiques du style " ah mais c'est bon en fait ! ". Ben oui. Je ne mange pas de la m*rde, je te remercie de le reconnaitre. Pareil quand je leur sert un repas équilibré, " ah mais tout ça vient de là ? Même les galettes de légumes ? Sérieux ? " ou quand il découvre un truc dont ils n'avaient jamais entendu parler ( et là souvent j'admets que je me la pète un peu de leur sortir des choses comme ça ), dernièrement c'était un bon petit fromage espagnol de derrière les fagots (et qui est une pure merveille). Mon prochain défi, c'est le repas de fête made L. 

Bref, les raisons de pourquoi je vais à L " commetoutlemonde", ont vite étaient oubliées. J'ai un peu l'esprit de contradiction et beaucoup l'esprit du défi. C'est ce qui m'a boosté au début. Puis, je me suis rendue compte que j'avais pris mes marques et mes habitudes dans cette enseigne et que je me sentais laisée à chaque fois que j'allais voir ailleurs. Voir pigeonnée à la vue du prix de certains articles. 

Récemment, on discutait avec mon homme de nos futures finances. Ce que cela changerait pour nous que je gagne plus. Et bien de ce point de vue là, strictement rien. Je n'irais pas dans une grande surface, je n'achèterais pas plus de produits de marques, je ne changerais pas mes habitudes de consommation. Parce que je suis très bien comme ça. Et les gens ne comprennent pas. Pour eux, ce genre d'enseigne, c'est forcément un choix par défaut. Un truc qu'on fait en attendant d'avoir mieux. C'est jamais un choix voulu ou assumé, c'est plutôt un état de fait qu'on passe sous silence. 

Ceci étant dit, j'aimerais quand même ajouter deux ou trois choses.

Les chaines de productions, les fournisseurs, c'est les mêmes pour tout le monde. Ton roquefort avec le logo présidentiel, c'est le même que le mien. C'est juste ton emballage et ton logo que tu paies. Payer plus cher pour acheter de la marque en croyant que le produit est meilleur c'est à mon humble avis se faire entuber en toute beauté parce que ce n'est toujours pas le cas... Mon homme faisait (même si parfois, ça ressort) partie des personnes qui sont convaincues que pour avoir de la qualité il faut payer plus cher.Héritage parental. Il a eu un mal fou à reconnaître que les filou de L sont excellents (au moins aussi bon que les G.) (question de fierté, certainement) (et je ne vous dis pas quel combat il mène pour ne pas boulotter tout le paquet de bsicuits au sésame).Et plus j'y pense, plus je me dis que payer le double pour bien manger est une hérésie. 

Pareil pour les produits de soins. C'est pas comme si Cien récoltait un maximum d'étoiles aux tests de consommation.Ou que l'UFC la classait en tête devant bien des produits de grandes marques.Je change progressivement tout mes produits contre ceux de cette marque ( gel douche, shampoing, crème corps, déo..) et j'en suis parfaitement ravie. Jamais d'allergies (alors que j'ai une peau ultra réac), jamais de problèmes quelconques, toujours efficaces. Et je fais le même corrolaire aux produits ménagers (même si j'essaie d'en utiliser de moins en moins, les anciennes habitudes restent bien ancrées). 

J'ai même fais encore un pas en avant , il ya peu, en achetant deux pyjashorts à mon homme alors que je rechignais à achter des vêtements chez eux  alors que tout mon linge de toilette vient de chez eux, allez comprendre). Et je n'hésiterais plus si je trouve d'autres articles intéressants au rayon textile. Parce qu'au final, j'ai appris que c'était hyper surveillé sur les normes et sur la qualité, les habits étant estampillés de label comme Oeko-Tex 100 et 1000.

Enfin,le grand L me permet de gâter à mort mes plus jeunes cousins. Et ça, c'est encore l'argument le plus important que je peux balancer en leur faveur. Donc, hausse de revenus ou non, je resterais fidèle à l'enseigne, parce que la deutch qualität, ce n'est définitivement pas un mythe ! 

 

 

 

Tag(s) : #Mon quotidien

Partager cet article

Repost 0