Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je m'adresse ici aux minces d'esprit.

Tous.

Sans exception.

Corps médical inclus.

Parce que si j'en ai marre des préjugés courants sur les ronds ( mauvaise santé etc ) et du fat-shaming édulcoré qu'on nous sert depuis des années maintenant , y a une chose qui me colle de urticaire. Au point de devenir vraiment agressive.

La lecture arriérée du surpoids.

Le surpoids c'est tout bêtement quelqu'un qui mange trop et ne se dépense pas assez, mes bons amis. Ainsi, si on est rond, c'est entièrement de notre faute et il suffit de modifier notre comportement pour que cela change. Bonjour stigmatisation et culpabilité.

Quand on sait qu'il existe de multiples trajectoires qui mènent au surpoids ( les habitudes familiales, la génétique, les hormones..), j'ai envie de rire- jaune.

Depuis octobre, j'ai pris deux kilos.

Je n'ai pas changé d'alimentation et je bouge beaucoup plus qu'avant. J'ai repris le sport. Je fais 25 minutes de stepper tous les jours et je marche autant que possible. Je mange 5 fruits et légumes par jour. Je ne bois pas d'alcool. Mes résultats sanguins sont bons. Ni cholestérol, ni diabète. D'où viennent- ils ces deux kilos ? Rétention d'eau ? Stress ? Manque de sommeil ? Plus de muscle ? Aucune idée.

Je pourrais rajouter gourmandise dans la liste. Parce que j'ai décidé que je ne ferrais plus de régimes. Mais même avant de décider cela, ils étaient là, et ils ne sont pas partis, malgré tout mes efforts. Même en me privant de pâtisseries, de viennoiseries, de frites, de féculents, de burgers, de pizza, de pralinés, de crème dessert, de gâteaux, de matières grasses, de sucre. De goût. De plaisir. De tout. Même en crevant de faim. Même quand la bouffe devenait une telle obsession que j'étais intenable à l'approche des repas.

Même en modifiant mon comportement.

J'étais ronde. Je suis encore plus ronde. Plus. Et encore plus. Entre les deux, quelques mois de privation et de dépravation mentale. Tout ce qui fait plaisir est condamnable ( l'alcool, la clope et même le sport à outrance ). Autant se tirer une balle tout de suite et le problème est réglé.

Quand on sera mort, on sera bien assez minces. Alors en attendant, je vais manger mon petit pain au chocolat et boire mon nesquick devant la Tv. Et ouais.

 

Tag(s) : #Humeurs

Partager cet article

Repost 0